Réussir une photo à la neige

6 janvier 2009 par alxtrj Laisser une réponse »

Une journée enneigée est souvent une journée particulière faisant l’objet de photographies. L’envie de garder une trace d’un bonhomme de neige géant, de paysages immaculés de blanc, de descentes à skis effrénées fait sortir les appareils photos pour mettre ces moments de bonheur en boîte. Hélas, les photos obtenues sont souvent ternes et décevantes car le sol enneigé modifie considérablement les conditions habituelles de prises de vue.

En effet, la neige augmente très fortement la luminosité ambiante puisqu’elle réfléchit jusqu’à 90% des rayons du soleil. Toute cette lumière, cette blancheur, va induire en erreur le programme des appareils photos qui mesure la lumière pour déterminer le bon réglage. Ce programme va choisir de faire entrer une quantité de lumière pour faire en sorte que la moyenne tonale de l’image soit gris-neutre. Or lorsque le sol est enneigé, cette moyenne tonale est beaucoup plus claire et la photo sera terne car sous-exposée avec une neige plus grise que blanche.

Il faut donc tricher. On se retrouve dans la situation du touriste européen qui fait du shopping en Amérique du Nord. S’il taille L en Europe, il prendra un modèle M car la corpulence des Américains est en moyenne supérieure à celle des Européens. Certains appareils photos possèdent un programme dédié pour les photos à la neige ou à la plage (le problème est sensiblement le même) qui compense cette luminosité plus forte que la moyenne. Si le fabriquant de votre appareil photo n’a pas prévu de telles conditions de prise de vue, c’est vous qui devrez dire à l’appareil comment compenser.

Il faut alors choisir le mode le plus standard, souvent appelé ‘P’. Puis il faut aller chercher dans les menus le réglage de l’exposition, symbolisé par un ±. Choisissez la valeur +1 et prenez une photo pour en voir sur l’écran le résultat. Si la photo est surexposée (cas d’une neige sale associé à un temps couvert), une surexposition de +0,5 est mieux adaptée. Si elle est toujours sous-exposée (neige fraîche et grand soleil), choisir +1,5. Et c’est parti pour une belle journée bien photographiée !

Enfin, le soir au restaurant, lorsque la neige a fondu, ou si vous êtes redescendu dans la vallée, n’oubliez pas de remettre l’exposition sur ‘0’, sans quoi toutes vos photos seront désormais surexposées…

Photo1 : la photo est sous-exposée, la neige semble être grise, et les détails du jeunes skieurs sont peu visibles.

reussir-une-photo-a-la-neige-1

Photo 2 : avec une surexposition forcée à +1, la neige est éclatante, et le jeune champion est bien détaillé.

reussir-une-photo-a-la-neige-2

Articles similaires :

4 commentaires

  1. Sylvain dit :

    Merci pour les conseils techniques.
    C’est capital pour les « pôvres » béotiens que nous sommes.
    Continuez !

  2. SImon dit :

    Excellent conseil, surtout avec la première grande chute de neige de l’année qui commence à Montréal. En passant, ce site est génial.

  3. admin dit :

    Merci pour le compliment…

  4. Roland Theys dit :

    Excellent conseil, mais encore faut-il qu’il soit suivi !

Laisser un commentaire