La photo de mariage

8 septembre 2009 par alxtrj Laisser une réponse »

Parmi les événements dont on veut absolument garder une trace photographique, le mariage figure en bonne place. Aussi, il n’est pas rare pour les amateurs de photographie de se voir proposer la couverture photographique de la cérémonie toute entière : « Toi qui a un bel appareil, veux-tu prendre les photos de mon mariage ? » Avant de répondre, il faut savoir que la photo de mariage est un art à part dans le monde de la photographie et un art très difficile. Difficile à cause des conditions de prise de vue très variées, difficile à cause des symboles très forts qu’il faudra faire apparaitre sur les photos, difficile enfin à cause de la tension qui règne bien souvent dans ces cérémonies.

photo de mariage

Tout au long de cette journée de fête, plusieurs lieux vont se succéder : l’intérieur d’une maison ou d’un appartement pour les derniers préparatifs, la mairie, l’église, le vin d’honneur dans un jardin, une salle de fête pour le diner. Chacun de ces endroits aura des conditions de prises de vue différentes et pourra devenir un véritable défit pour le photographe. Les pièces où les mariés se préparent peuvent être exigües, mal éclairées ou tout simplement peu esthétiques. La salle des mariages de la mairie peut être pleine à craquer et il vous sera impossible de prendre du recul. L’église aura toutes les chances d’être peu lumineuse, tandis que sur son parvis, tout sera écrasé par une lumière très forte, faisant faire la grimace aux mariés. La soirée enfin se déroulera sous un éclairage artificiel fait de lampes diverses qui vont modifier la balance des blancs tout en n’offrant que peu d’intensité. Mais le problème ultime, c’est de se retrouver avec une mariée habillée en blanc et un marié habillé en noir. Un choix cornélien se présente alors : faut-il bien exposer la robe blanche au risque d’avoir le costume de Monsieur noir de noir ou privilégier les nuances de noir et risquer de brûler les blancs de la robe de Madame ? Le problème se complique encore si Madame a la peau sombre et Monsieur la peau claire.

Certains moments de la cérémonie sont incontournables et il faudra les immortaliser en faisant apparaître les symboles qui vont avec :

  • La préparation des mariés et particulièrement de la mariée qui va se parer de ses plus beaux atouts. Il faut la voir être coiffée et maquillée, il faut montrer la tension qui monte avant l’heure H, mélangée au bonheur.
  • Le passage à la mairie, montrant l’émotion des mariés, de leurs proches, le ton solennel de l’élu, le baiser, la signature des registres.
  • L’arrivée à l’église, le marié qui attend sa promise, son père qui l’accompagne à son bras, le curé, les sermons, la remise des alliances, le baiser, l’émotion, les discours et prières…
  • La sortie de l’église, le riz, le bonheur, les rires, les larmes et le cortège de voitures rutilantes et décorées
  • Le vin d’honneur, les félicitations, les amis, les parents, les enfants qui jouent et les verres qui se vident
  • Le diner, les discours, les tables dressées, les petits plats dans les grands, les jeux, les danses et les verres de trop
  • Puis, le lendemain, des photos posées avec les mariés dans des poses plus ou moins romantiques
  • Amour, joie, bonheur, amitié, complicité, émotions, rires, larmes… Que de choses à mettre en boîte !

Tous ces instants, toutes ces émotions ne se passeront pas sans une certaine tension, un certain stress. Car cette journée sera le fruit d’une longue préparation pour que tout soit parfait. Et les photos font partie de ce tout. Ce stress que ressentiront les mariés et leurs proches se transmettra forcement au photographe qui sera déjà soumis à une certaine pression face à toutes les difficultés précitées. Il devra jouer des coudes pour être toujours au plus près des mariés, changer d’objectifs entre deux scènes importantes ou sortir le flash en pensant à la déception des mariés si les photos ne leur plaisaient pas. Tous ces éléments m’ont toujours rendu réticent à couvrir un mariage. Mais la raison qui m’a toujours fait refuser lorsque des amis me l’ont demandé, c’est que le photographe du mariage passe forcement à côté du mariage. Il est impossible de penser à tout ce que je viens d’écrire et de vivre ce moment auprès de ses amis.

Photographier ou fêter, il faut choisir !

2 commentaires

  1. RSPhoto dit :

    Bonjour,
    Très bon article de conseils mariage pour les photographes ! Effectivement, l’exercice est difficile et la responsabilité très importante ! Egalement un article parfois complémentaire à l’adresse :
    http://www.rsphoto.fr/conseils-mariage.html
    Bonne lecture !
    RSPhoto

  2. cassar dit :

    Bonsoir,

    Faites-vous des stages de photo de mariage ? Je ne sais pas si je dois me servir de ma cellule à main.

    A bientôt

Laisser un commentaire