Archive pour le ‘prise de vue’ catégorie

Quelques trucs que tout photographe apprend sur le terrain

26 mai 2014

DSCF2301-001Il est de ces quelques trucs que tout photographe apprend sur le terrain.

Ces trucs ne sont pas nécessairement très techniques mais permettent d’éviter qu’une séance de prise de vues ne se termine en catastrophe.

Souvenez-vous que vous n’avez pas toujours la possibilité d’un second cliché. » En lire plus:Quelques trucs que tout photographe apprend sur le terrain

Quelques applications photo pour votre iPhone ou iPad

5 février 2014

AppStoreLa publicité pour l’iPhone nous répète qu’il y a une application pour tout. De plus, depuis l’arrivée de l’iPhone5, les performances  sont largement du niveau d’un appareil photo numérique de milieu de gamme. Associées à une large palette d’applications, il y a ici un terrain de jeu assez impressionnant en termes de retouche et de créativité pour les photos prises à partir d’un iPhone.

» En lire plus:Quelques applications photo pour votre iPhone ou iPad

La photographie de rue

14 octobre 2013

La photographie de rue est souvent une question de spontanéité.

Une promenade aux environs des Ramblas de Barcelone à la suite du photographe Fred Fogherty (en anglais).

Il faut lire les commentaires où le photographe explique utiliser une vitesse de 250 à 500e de seconde. Car si vous souhaitez figer le mouvement, il faut privilégier une vitesse d’obturation élevée.

Le site du photographe Fred Fogherty : www.fredfoghertyphotographer.com.

Le retour aux tirages vintage

3 août 2013

tirages vintage par FantaspixAlors que Polaroid ne réussit pas à opérer son virage numérique et que la qualité des appareils photo numériques reflex mais aussi compacts voire smartphones ne cesse de progresser, on voit un retour à la photo vintage. Si le mouvement a été initié par la Lomographie et était à l’origine assez élitiste, il s’est ensuite démocratisé avec l’apparition d’applications telles qu’Instagram.

Ce mouvement s’inscrit dans une tendance de fond qui semble rejeter la pureté analytique des photos numériques. Ainsi toutes sortes de traitements peuvent être appliqués pour dégrader la qualité technique de la photo et lui rendre une âme argentique. Bref, une atmosphère.

L’aspect Polaroid est aussi présent avec un retour en force aux formats carrés.
» En lire plus:Le retour aux tirages vintage

Appareil photo ou smartphone ?

30 juillet 2013

Depuis quelques années, les téléphones mobiles intègrent des appareils photo numériques. Si ces appareils intégrés sont de plus en plus performants, ils restent le résultat de compromis principalement imposés par les contraintes mécaniques dues au facteur de forme d’un téléphone portable. Il en résulte cinq domaines dans lesquels les smartphones affichent des lacunes par rapport aux appareils photo numériques plus classiques et pour lesquelles les passionnés leur préféreront toujours les contraintes d’un appareil photo plus encombrant :

  • Le zoom optique. Pour des raisons mécaniques évidentes, il est impossible d’intégrer un zoom optique dans un téléphone portable.
  • Le capteur. Pour des raisons similaires au zoom optique, le capteur d’un téléphone portable reste petit en surface. Même si le nombre de pixels peut sembler comparable, la surface d’un capteur a un lien direct avec la lumière captée et, donc, la qualité de la photo.
  • Les objectifs interchangeables. Ils permettent une large palette de créativité.
  • La vitesse d’obturation. Oubliez votre smartphone lorsqu’il s’agit de prises de vues rapides comme celles impliquant des objets ou des personnes en mouvement.
  • Les modes de prises de vue et le contrôle manuel. Le contrôle total de la prise de vue rendu possible sur les appareils photo sophistiqués, s’il demande un temps d’apprentissage pour arriver à un bon niveau de maîtrise de l’appareil photo, reste encore la clé d’une photo réussie et d’un résultat conforme aux attentes du photographe.

Bref, on retrouve les arguments principaux de la décision du choix d’un appareil numérique, reflex ou pas.

Sujet librement inspiré de l’article original (en anglais) : http://www.digitaltrends.com/photography/smartphones-are-great-for-casual-photography-but-here-are-5-areas-where-theyre-still-lacking/.

10 règles pour réussir ses photos de feu d’artifice

1 juillet 2013

La saison estivale est enfin arrivée et, avec elle, la saison des feux d’artifices. Moments magiques, il est tentant de vouloir les immortaliser. Mais comment être sûr de ne pas rater ces photos ?

S’il n’existe pas de recette miracle pour une photo réussie, voici toutefois quelques petites règles permettant de parvenir facilement à un résultat satisfaisant.

  • La première règle peut sembler évidente. Pour réussir des photos de nuit, il faut utiliser un trépied. Dans le cas contraire, vos photos seront irrémédiablement floues. En l’absence de pied, essayez de vous caler contre une paroi solide mais cela reste hasardeux.
  • La deuxième règle devrait aussi sembler évidente. Il faut désactiver le flash. Dans le cas contraire, vous risquez d’éclairer tout objet situé au premier plan au détriment du feu d’artifice.
  • Evitez les modes automatiques sera la troisième règle. Il y a en général une certaine distance entre le feu d’artifice et vous, réglez la mise au point sur infini. Un appareil récent vous proposera peut être les modes feu d’artifice, nuit ou, à défaut, paysage pour vous assurer une mise au point à l’infini.
  • Assurez-vous de la plus haute résolution possible afin d’éviter les artefacts liés à la compression.
  • La meilleure des préparations reste toujours la maîtrise de son appareil photo tel qu’évoqué précédemment.
  • Pour vous assurer des meilleures photo, il est préférable de débrayer les modes automatiques de l’appareil et de passer aux réglages manuels Sélectionnez une faible sensibilité (ISO 50 à 100), une petite ouverture de f/8 à f/16 associés à une vitesse de déclenchement d’une à trois secondes. Faites ensuite des essais pour parvenir aux meilleurs réglages.
  • Choisissez ensuite le bon endroit, si possible en hauteur pour être à la hauteur du feu d’artifice. un plan d’eau au premier plan est aussi du plus bel effet.
  • Assurez-vous d’être à une bonne distance des lumières de la ville.
  • Si possible, munissez-vous d’une télécommande pour éviter les vibrations de l’appareil.
  • Enfin, pensez à vous munir d’une petite lampe de poche ou frontale.

Article original : http://www.abc15.com/dpp/money/consumer/data_doctor/data-doctors-12-tips-for-photographing-fireworks

Les données EXIF

26 avril 2013

Le mot EXIF semble souvent magique, voire abscons.

Il n’en reste pas moins que les données EXIF, que nous voulions ou non, accompagnent chacune de nos photos numériques. Autant savoir ce qui y est stocké, non ?

Spécifications EXIFExprimé d’un point de vue technique, les données EXIF sont des métadonnées stockées au sein du fichier de la photo. Vu comme ça, on ne se méfie pas.

D’une façon plus concrète  les données EXIF stockent diverses informations statiques telles que la marque et le modèle de l’appareil photo et des informations variables telles que l’orientation, l’ouverture, la vitesse d’obturation, la longueur de focale, la sensibilité….

Toujours pas de quoi fouetter un chat direz-vous ?

Certes. Mais les données EXIF stockent aussi d’autres informations telles que la date et l’heure de la prise de vue et, le cas échéant, les coordonnées GPS de la prise de vue. Ca commence à devenir plus indiscret et il vaut mieux se poser la question en quelles mains vont tomber ces photos. En effet, de nombreux outils de partage de photos affichent le contenu de ces données voire géolocalisent vos photos sur une carte.

Pensez-y la prochaine fois que vous activez le GPS de votre appareil photo sans savoir ce que va devenir la photo.

Maîtriser son appareil photo

4 février 2013

Cela peut paraître être une lapalissade mais maîtriser son appareil photo est une étape essentielle à la bonne réussite de ses photos.

reflexEn effet, même avec toutes les assistances proposées par les appareils photo récents, une belle photo requiert que vous vous focalisiez sur l’image que vous cherchez à créer. Une fois comprise et maîtrisée l’interaction entre les différents paramètres techniques de son appareil photo, encore faut-il savoir y accéder de façon naturelle, sans hésiter ni à avoir à tourner l’appareil dans tous les sens pour chercher l’accès au dit réglage. Une telle maîtrise est aussi importante pour pouvoir garder la meilleure spontanéité, l’oeil rivé sur l’objectif et l’esprit concentré sur la composition.

Il n’y a ici pas de recette particulière. Il faut juste pratiquer, pratiquer, pratiquer.

A l’instar de nombreuses activités, c’est dans la pratique que se forment les gestes naturels, les automatismes ainsi que les réflexes. Une fois dépassés les freins de la maîtrise de l’outil, vos photos n’en seront que plus belles car plus inspirées.

Les réseaux sociaux et la photo

24 juillet 2012

Le temps de la boîte à chaussures remplie de photos non triées est résolument loin. Après un premier chamboulement lié à l’arrivée de la photo numérique, l’arrivée des réseaux sociaux et des smartphones a modifié en profondeur notre rapport à la photo. Cette modification du rapport à la photo est intervenue à toutes les étapes de la vie d’une photo. De la prise de vue au stockage et au partage des photos, tous les repères et habitudes ont été transformés en profondeur.

Si les nostalgiques se souviendront de Flickr, ce réseau social de photographes n’a jamais réussi à concrétiser son avance et à séduire le grand public.

» En lire plus:Les réseaux sociaux et la photo

Les filtres ND

19 juillet 2012

Les filtres ND pour Neutral Density apparaissent de plus en plus sur des appareils compacts tels que le récent Lumix LX7.

Les filtres ND sont des filtres à densité neutre (gris uniforme) qui, en réduisant la lumière reçue par le capteur, permettent d’ouvrir davantage le diaphragme de l’appareil photo ou de réduire la vitesse d’exposition. En pratique, ils permettent aussi de compenser les très grandes vitesses d’ouverture requises par des ouvertures allant jusqu’à f/1,4 sur le même Lumix LX7. Ainsi, alors qu’ils se présentaient jusqu’alors sous la forme de filtres optiques classiques, ils sont à présent souvent proposés de façon électronique consistant tout simplement à baisser la sensibilité du capteur.

Ils permettent ainsi toute une série d’effets :

  • Floutage de l’eau en mouvement, rivières ou cascades
  • Effet de filé sur les nuages
  • Réduction de la profondeur de champ même par grande luminosité
  • Réduire la visibilité voire effacer des objets en mouvement

Les filtres ND portent un numéro correspondant à leur degré d’opacité. Ces numéros progressent de façon logarithmique. Ainsi, un filtre ND2 double le temps de pose ou permet un pas d’ouverture supplémentaire,  un filtre ND4 multiplie le temps de pose par quatre ou permet deux pas d’ouverture supplémentaires, etc.. Avec un filtre densité neutre puissant, ND400 par exemple, vous pouvez photographier un monument avec un temps de pose de plusieurs secondes. Ainsi, une photographie d’une cathédrale avec un temps de pose de 30 secondes sera débarrassée d’un passant traversant la scène.