Articles Taggés ‘métadonnées’

Les données EXIF

26 avril 2013

Le mot EXIF semble souvent magique, voire abscons.

Il n’en reste pas moins que les données EXIF, que nous voulions ou non, accompagnent chacune de nos photos numériques. Autant savoir ce qui y est stocké, non ?

Spécifications EXIFExprimé d’un point de vue technique, les données EXIF sont des métadonnées stockées au sein du fichier de la photo. Vu comme ça, on ne se méfie pas.

D’une façon plus concrète  les données EXIF stockent diverses informations statiques telles que la marque et le modèle de l’appareil photo et des informations variables telles que l’orientation, l’ouverture, la vitesse d’obturation, la longueur de focale, la sensibilité….

Toujours pas de quoi fouetter un chat direz-vous ?

Certes. Mais les données EXIF stockent aussi d’autres informations telles que la date et l’heure de la prise de vue et, le cas échéant, les coordonnées GPS de la prise de vue. Ca commence à devenir plus indiscret et il vaut mieux se poser la question en quelles mains vont tomber ces photos. En effet, de nombreux outils de partage de photos affichent le contenu de ces données voire géolocalisent vos photos sur une carte.

Pensez-y la prochaine fois que vous activez le GPS de votre appareil photo sans savoir ce que va devenir la photo.

Géolocaliser ses photos

16 mai 2010

Depuis quelques années, le GPS se généralise et on en multiplie les applications.

L’une de ses applications consiste à géolocaliser ses photos. Un rapide rappel de définition : la géolocalisation est un procédé permettant de positionner un objet, une personne ou une information sur un plan ou une carte à l’aide de ses coordonnées géographiques (source Wikipedia). Appliquée à la photo, la géolocalisation consiste à inclure les coordonnées géographiques de la prise de vue au sein du fichier numérique de la photo. En pratique, la géolocalisation s’appuie sur les métadonnées associées à chaque photo (lire Les métadonnées pour faciliter la navigation). Cette géolocalisation complète alors de façon intéressante la date de prise de vue déjà stockée par défaut dans les données EXIF présentes sur la plupart des fichiers photo actuels.


Les techniques de géolocalisation se sont aussi multipliées. Si le GPS est la plus répandue et est disponible en tout point du globe, certaines techniques moins onéreuses s’appuient sur les cellules GSM ou réseaux sans fil Wifi détectés à proximité pour effectuer une triangulation et déduire les coordonnées géographiques. D’autres techniques moins précises s’appuient sur l’adresse IP de l’équipement connecté à Internet.

Parmi les solutions pour géolocaliser ses photos figurent certains nouveaux modèles d’appareils photo numériques intégrant directement un GPS et donc la fonction de géolocalisation. D’autres solutions, plus encombrantes, permettent de rétro annoter les photos et faisant coïncider les données d’un GPS à la date et à l’heure de la prise de vue. Certains logiciels existent pour géolocaliser ses photos manuellement. Enfin, les sites de partage de photos incluent de plus en plus fréquemment des fonctions de géolocalisation lors de la publication des photos. Il faut cependant ne pas oublier les aspects liés à la protection de vie privée en publiant des photos géolocalisées.

Liens :

Partager ses photos

23 novembre 2009

Si le fait de partager ses photos est intrinsèque à la notion même de photo, l’avènement de la photo numérique a chamboulé et élargi le champ des possibilités.

La dématérialisation de la photo numérique permet en effet le transfert et la copie de photos à l’infini et sans risque de dégradation de celles-ci. La notion même d’original devient toute relative.

Autre aspect de la numérisation des photos, la gestion de données associées à une photo, les métadonnées, est devenue très simple et permet des classements multiples et des recherches croisées sur des critères multiples.

Le partage de photos est donc devenu très simple. Au delà du stockage et du partage de photos sur des disques durs externes ou des clés USB, l’arrivée du haut débit a permis l’émergence de multiples services en ligne. Les solutions sont devenues donc pléthores et suivent des approches et des philosophies différentes. On devra choisir entre :

  • les sites de partage de photos stricto sensu où l’on se retrouve souvent entres photographes plus ou moins avertis,
  • les sites de stockage spécialisés ou non dotés d’interfaces plus ou moins riches
  • et les sites de réseaux sociaux sur lesquels le partage de photos est une part importante de l’activité des utilisateurs.

Finalement, dans le choix des outils de partage de photos, on considèrera la fiabilité du support, la facilité et la confidentialité des échanges et le respect de l’intégrité de la photo voire les outils proposés pour la gestion des photos et la possibilité de commander des photos sur des supports physiques. Une réflexion sur la finalité de ce partage, limité à la sphère privée ou résolument public, orientera aussi le choix de tel ou tel outil. Pour cela, n’hésitez pas à lire les conditions d’utilisation. Certains prestataires sont plutôt transparents sur l’infrastructure technique mise en place. Et n’hésitez pas à faire des essais, la majeure partie des services proposent une offre gratuite, limitée ou non. Enfin, si vous désirez compartimenter la diffusion de vos photos, il n’est pas interdit de disposer de plusieurs comptes sur des services différents en fonction des usages que vous désirez en faire.

In fine, si les solutions 100 % numériques ne vous satisfont pas ou si vous désirez marquer une occasion, il existe aussi un vaste éventail de solutions de photos imprimées, tirages, T-shirt, livres photo, tasses, etc. qui sont autant de moyens de partager vos photos sous des formes originales.

Les métadonnées pour faciliter la navigation

12 mai 2009

Avec l’avènement de la photographie numérique se posent les questions du classement et du stockage des photos.

S’il paraît relativement aisé de copier les fichiers sur un disque dur, ils deviennent rapidement nombreux et difficiles à parcourir. Les solutions de gestion et de stockage viennent à votre secours.

Que le stockage soit local ou en ligne, il est primordial de pouvoir accéder facilement à une photo recherchée. Une classification par album est une première solution. Relativement classique car directe transposition de la méthode de classement des photos argentiques, cette méthode n’exploite pas toutes les capacités offertes par la numérisation du support.

L’avènement des documents numérisés a vu rapidement grandir la place des métadonnées (appelées aussi tags). Les appareils photo numériques génèrent automatiquement des métadonnées au format EXIF (EXchange Image File format). Ces métadonnées fournissent des informations techniques sur l’appareil et sur la prise de vue. Il peut s’avérer intéressant pour l’utilisateur de créer ses propres métadonnées. Ces métadonnées personnelles se présentent sous la forme de mots-clés ou termes associés qui décrivent l’objet. Ces métadonnées personnelles permettent alors une navigation transversale aisée. Pour cela, il ne faut pas hésiter à multiplier les métadonnées pour décrire au mieux la photo. Par exemple, qui est sur la photo, où la photo a t’elle été prise, l’année, etc.
» En lire plus:Les métadonnées pour faciliter la navigation